Saint Martin d'Arrossa

Arrosa

Saint-Martin-d'Arrossa, village dénombrant un peu plus de  400 habitants, en Basse-Navarre, est situé au confluent de la Nive de Saint-Jean-Pied-de-Port et de la Nive des Aldudes (qui passe à Saint-Étienne-de-Baïgorry).

A l'origine, annexe de celle de Saint-Julien-d'Ossès, l'église de Saint-Martin-d'Arrossa date du XIIème siècle. Sous le porche, adossée à la roche, se trouve une chapelle qui évoque la grotte de Lourdes avec la statue de la Vierge, et Sainte Bernadette agenouillée en prière.

Réplique de la grotte de Lourdes.

Dans cette chapelle se trouve également un sarcophage sur-élevé en marbre noir. Il est très décoré et porte l'inscription "LABORDE MARTINTO MENDIRINEKO HIL-HARRIA".

LABORDE MARTINTO MENDIRINEKO HIL-HARRIA

Quartier d'Ossès à l'origine, et connu sous le nom de Sanctus Martinus de Ouses, le village de  Saint-Martin-d'Arrossa n'a été érigé en commune qu'en 1923. Mais l'agglomération, beaucoup plus ancienne, est riche en belles maisons des XVIIème et XVIIIème siècles, caractéristiques du style bas-navarrais, avec des linteaux remarquables, dont voici quelques exemples.

Belle façade bas-navarraise, avec la porte principale et les fenêtres supérieures entourées d'un appareillage de pierres en forme de bouteille.Linteau de 1790 sur la façade ci-contre. Johannes Duhalde et Dominica d'Ohet.Décoration de la façade selon le même principe que la précédente (voir linteau ci-contre).Joannes de Heguy Portalada hunen eguilea eta harren esposa jeanne d'arrossa, l'an 1787. Domingo tomperiz

Fait par J. Duhalde et Gracianne Elissonde, père et fille, Maîtres d'Ohet, en 1827.

Joanes Pecagno 1773Remarquer à gauche de l'ostensoir, la tête qui pourrait être celle d'un cagot.

Sur de nombreuses clés de voute, nous pouvons observer un animal pouvant ressembler à un chien, parfois avec une queue hérissée, d'autres fois semblable à celle d'un singe...

Pierre gravée surmontant une clé de voute datée de 1723 sur laquelle nous trouvons un mystérieux animal.

Linteau avec un animal, datant de 1713.Linteau avec un animal, datant de 1707.Linteau avec un animal, datant de 1733.

Ferme sur laquelle se trouvent les trois pierres ci-dessous.Porte de la ferme ci-contre, datant de 1693. Remarquer en bas "gatu xilo": le trou du chat...

A gauche un sanglier devant un arbre, au millieu le mystérieux animal, à droite un oiseau et un renard.

Sur la place du fronton, on peut remarquer la belle ferme aux pièces de bois finement sculptées. Nous pouvons remarquer que les colombages du premier étage sont disposés en retrait du mur inférieur. Ce type de disposition constructive date d'avant l'introduction du maïs en Pays Basque.

Contre-fiche sculptée de la maison ci-contre.Maison située sur la place du fronton.Contre-fiche sculptée de la maison ci-contre.

Sous la Révolution, Saint-Martin-d'Arrossa fut nommée "Grand Pont".

Selon Louis Colas qui a écrit "La tombe basque", son cimetière était un des plus intéressants du Pays Basque en 1924. On y trouvait 30 discoïdales en place et au moins autant utilisées comme pavage.

Discoïdale hélas ébréchée, sur laquelle un oiseau est représenté dans sa partie inférieure.Discoïdale sur laquelle est gravée une croix.

Discoïdale placée dans le nouveau cimetière.Discoïdale placée dans le nouveau cimetière.

On trouve également de nombreuses croix, dont une en particulier, porte comme sur les clés de voute, le fameux animal cité ci-dessus.

Croix avec un animal.Détail de l'animal sur la croix.

Croix datée de 1677.Verso aux motifs végétaux de la croix de 1677 ci-contre.Verso de la croix ci-contre.

Belle croix finement sculptée.Croix "Vilen de Teilaria" placée dans le nouveau cimetière paysager.

De 1908 à 1914, une mine de fer spathique fut exploitée sur les hauteurs du village, sur le flanc Est de Larla.

La légende dit que le pont de Saint-Martin-d'Arrossa aurait été construit par les Laminak...

Accueil

Pays Basque

Basse Navarre