Bidart - Bidarte

L’origine basque du nom: "bide artean" signifie "entre les chemins", ou "au carrefour".

Ce village dont l'histoire remonte au XIIème siècle, était au Moyen Age, un port de pêche à la baleine. En 1150-1170, il est fait mention de la paroisse de Bidart dans le cartulaire de Bayonne où, Fortanier, évêque de Bayonne, achète une terre pour laquelle un des fidéjusseurs (en langage médiéval: celui qui s'engage, sur la foi du serment, comme caution) est "Lob S. de Bidart". En 1464, Louis XI créé un relais de poste dans cette commune. C'est en 1597, que Bidart et Guéthary se sont séparées. On peut préciser que Victor Hugo fit un séjour à Bidart en 1843.

 

Au centre de la place, la façade Est de la Mairie,  construite en 1937, est un pur produit du style néo-basque...

L'église de Notre Dame de l'Assomption, a été construite au XVIème siècle. Le porche est surmonté d'une salle capitulaire où se réunissaient les maîtres de maison pour élire les jurats. En 1755, cette salle était utilisée comme école. Au moment de la période révolutionnaire, l'église a été utilisée comme magasin de subsistance pour l'armée.

Le clocher de l'église.Le porche et le clocher de l'église

Le sol du porche est constitué de dalles mortuaires.

Monument de la maison de Garaicoetchea d'Ardagaray 1740.Ecritures en espagnol, et remarquer le IHS (Jésus Sauveur des Hommes) inséré dans le motif décoratif. Cette dalle est datée de 1612."HAUDA BUTURE NECOIA RLQUBA" Ceci est le jarleku de "Butur"

Devant la porte d'entrée de l'église, une flèche est gravée sur l'une de ces dalles. Il s'agit de la sépulture d'un des derniers baleiniers, mort en 1660. De fait, cette flèche représente un harpon.

Dalle mortuaire d'un des derniers baleiniers morts en 1660.

Sur la façade Nord de l'église un linteau sculpté surmonte une fenêtre. Il porte l'inscription: "BERTRAN DE LAFARGUE SIMON DE LARREGUI CLAVIES EN ANNEE 1610". Un "clavier" était avec le "marguillier" un des principaux membres  du Conseil de Fabrique de la paroisse. Les "fabriques" ont été abolies au moment de la séparation de l'église et de l'Etat, par la loi du 9 décembre 1905. Ces personnages étaient donc des membres du "Conseil paroissial"...

Linteau sur la façade Nord de l'église.

Au centre, un triangle symbolise la corporation des maçons.

Au dessus, dans un cercle, la croix de Malte évoque la possibilité d'une commanderie de cet ordre où les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle trouvaient refuge. Au cimetière, on trouve une stèle discoïdale à côté du porche, au pied de la façade Sud, qui représente également une croix de Malte...

A droite, un écusson renferme 3 fleurs de lis, ces armoiries sont peut-être celles de la maison noble Sainte Marie, ce qui attesterait de la contribution apportée par cette famille à la construction de l'église.

Au dessous, les deux fougères placées en croix symbolise la corporation des claviers.

A l'intérieur, le retable date de 1747. Au centre se trouve Notre dame de l'Assomption, en haut à gauche, Saint Augustin, en bas, Saint Etienne, à droite en haut, Sainte Irénée et en bas, Saint Vincent.

Sur l'autel latéral droit: en haut, Saint Pierre (avec les clés du Paradis), en dessous, Notre Dame de l'assomption qui était placée précédemment au centre du retable; sur l'autel latéral gauche: en haut Sainte Anne et au dessous le Sacré-Choeur.

Sur le côté droit se trouve une statue en bois de Saint-Jacques habillé en pèlerin, qui date du XVIIIème.

Son costume reproduit fidèlement celui des pèlerins de l'époque.

Au fond à gauche, on peut observer des fonts baptismaux de style serbe, qui furent offerts en 1902 par la Reine Nathalie de Serbie, lors de sa conversion au catholicisme. Ils furent conçus par la Princesse Ghyka, soeur de la Reine.

En 1893, Nathalie de Serbie, séparée du roi Milan 1er, se fixa au Palais de Sachino (Sachino est le diminutif d'Alexandre en Serbe). Elle y demeura jusqu'en 1908 (Nathalie de Serbie a également séjourné à Sare dans la maison Argain).  Cette villa est appelée aujourd'hui "Les Ailes" ou plus généralement, "Pavillon Royal", elle appartient à la famille Latécoère (constructeur d'hydravions). 

La Roseraie d'Ilbarritz où vécut Stavisky, et qui fut le palace des années folles, ainsi que le château d'Ilbarritz, construit par le baron de l'Espée en 1894-1896, abritèrent de 1937 à 1939, un hôpital clinique et un centre de rééducation des mutilés du Gouvernement d'Euzkadi. Ceci explique la présence au cimetière, de quatorze tombes de combattants basques, "gudari", surmontées de stèles discoïdales.

Le monument aux morts situé à l'angle Nord-Est de la place comporte deux sculptures en forme de stèle discoïdale sur ses faces Nord et Sud. On peut y lire: "Guretzat hil dire, ezin ahantziak". "Ils sont morts pour nous, ne les oubliez pas".

Face NordFace Sud

La chapelle de la Madeleine est située à l'Ouest de la place principale, en tête de falaise. De son emplacement, la vue sur l'océan et la chaîne des Pyrénées est magnifique. Elle fut construite en 1820 pour remplacer celle en bois, qui avait été emportée par un ouragan en 1817... A l'intérieur, on peut remarquer le Christ sculpté dans le bois de la croix.

Chapelle de la Madeleine.Porte de la chapelle de la Madeleine.Coucher de soleil derrière la croix, à côté de la chapelle de la Madeleine.Coucher de soleil derrière la croix, à côté de la chapelle de la Madeleine.

 Un peu en contrebas de la chapelle, se trouve une très intéressante table d'orientation.

Au fond: les trois Couronnes et le Jaïzkibel.

 On peut remarquer un blason de facture assez naïve, situé au départ de la Corniche de la Falaise. Bidart s'est dotée d'un blason depuis 1958: le harpon fait référence à la pêche à la baleine qui était pratiquée à Bidart, la tour représentée est celle de Koskenia (à l'extrémité de la plage de Parlementia), la devise "Bidartean zuzena onena" signifie: "entre les chemins, le plus droit est le meilleur"...

Dans la rue de la Madeleine qui conduit à la chapelle du même nom, nous pouvons remarquer une pierre gravée de facture moderne (1988) qui indique le nom de la résidence "Kuluxka".

Sur le bord de la Corniche de la Falaise, on peut remarquer un beau linteau sculpté au dessus de la porte d'une maison bâtie en tête de falaise.

Linteau datant de 1727.

Il faut remarquer que toutes les vieilles maisons ont un faîtage Est-Ouest. Le mur pignon côté ouest monte au dessus de la toiture. Ceci est motivé par la nécessité de protéger le premier chevron des intempéries qui proviennent de l'océan...

Maison située en bas de la Corniche de la Falaise.

Au Sud de l'Ouhabia, en tête de falaise de Parlementia jouxtant Guéthary, la chapelle Saint Joseph qui existait déjà en 1684, possède un porche qui était réservé aux cagots. Les fenêtres à barreaux de bois leur permettaient de suivre les cérémonies. Le bénitier situé dans l'angle droit leur était réservé...

La chapelle Saint joseph.Le porche de la chapelle Saint joseph.Les fenêtres à bareaux de bois, et le bénitier des cagots.

Au centre du retable polychrome se trouve Saint Joseph tenant l'enfant Jésus dans ses bras. A sa droite se tient la Vierge Marie.

Le retable, avec Saint Joseph au centre.

Une réunion de la Garde nationale eut lieu en 1792 dans cette chapelle.

Sur le bord de la RN10, à droite en partant vers Guéthary, on peut remarquer un beau linteau sculpté, orné de trois croix basques, daté de 1721.

La Chapelle Notre Dame d'Ur Onea (la bonne eau), possède une vierge en bois doré du XVIIIème siècle. Le linteau situé au dessus de l'entrée porte l'inscription: "SANCTA MARIA ORA PRO NOBIS 1704". C'est encore de nos jours, un lieu privilégié de pèlerinage au mois de mai. Ma mère me racontait y être venue pendant son enfance, en voiture à cheval depuis Anglet. C'était la sortie attendue de l'année...

La source légèrement ferrugineuse située devant la chapelle a des vertus thérapeutiques pour soigner l'eczéma. En 1515, Bidart fut frappée par une épidémie de peste, l'eau d'Uronea apporta la guérison aux pestiférés... Selon Saint Simon, Louis XIV faisait venir de la véronique  de cet endroit pour soulager son catarrhe de la vessie...

La source de Contresta (ou source Royale) est aujourd'hui polluée, et les aménagements paysagers réalisés en 1992 sont aujourd'hui voués à l'abandon...

Derrière la mairie se trouve un lavoir alimenté par une source: "Plazako Ithurria".

Plazako ithurria.

De retour sur la place du village, on peut remarquer les tresses de piment d'Espelette qui sèchent sur la façade de la "venta Gaxuxa". Sur les piliers de bois de la boulangerie située en dessous à droite, on peut remarquer de très jolies gravures de facture récente.

Au départ de la rue d'Erretegia à partir de la place en remontant, on trouve sur la gauche la poissonnerie "Panxua". Dans le mur Nord de la terrasse, une petite niche encastrée dans un mur abrite une statue de la Vierge debout sur une barque et tenant une colombe dans les mains. L'inscription "Goizeko Izarra" figurant sur l'embarcation signifie: "étoile du ciel".

Toute proche de cette Vierge, une maison possède des fenêtres avec des encadrements en bois

Il ne serait pas raisonnable d'omettre un lieux incontournable lors d'un passage à Bidart: le moulin de Bassilour... Situé à l'Est de la commune, en limite d'Arbonne, ce moulin datant de 1741, fonctionne tous les jours et produit sa propre farine. Non seulement il faut le visiter, mais il faut goûter les sablés, la miche, et les gâteaux basques qui sont à mon avis les meilleurs et les plus authentiques du Pays Basque. La preuve: ce sont ceux qui ressemblent le plus à ceux que nous faisaient nos grand-mères... Le seul débat autorisé à leur sujet est une question de goût: faut-il les préférer à la crème ou à la confiture? J'ai tranché: ils sont tous excellents!

La plage d'Erretegia, également appelée plage du Pavillon royal, à Bidart, est connue des scientifiques en raison de la présence d'une très fine couche sédimentaire brunâtre argileuse contenant d'importantes quantités de suie... Une équipe de l'Université de Chicago, a émis l'hypothèse que cette suie serait la preuve de l'embrasement soudain d'une partie importante des forêts de la planète il y a environ 65 millions d'années. Cet immense incendie aurait été la conséquence d'une activité volcanique intense, conjointe à la chute d'un météorite... Le taux d'Iridium (très abondant dans les météorites) de cette couche est 300 fois plus élevé que la moyenne de la croûte terrestre, ce qui justifie l'hypothèse de l'origine météoritique du phénomène... Il s'agit là de la signature d'un impact avec un objet céleste d'une taille estimée à 10km de diamètre, qui provoqua en particulier la disparition des dinosaures... Le point d'impact a eu lieu au Mexique, dans le Yucatán, centré sur le village de Chicxulub.

Cette curiosité géologique peut-être observée, au sud de la villa "Les Ailes" ou "Pavillon Royal", citée ci-dessus, au sein d'une masse de roche blanche, en pied de falaise. Coordonnées UTM WGS84: 30T 614,385 - 4811,753 altitude 7m NGF.

La masse de roche blanche où l'on peut voir cette fameuse couche KTLa veine bleue argileuse qui correspond à la couche KTDétail

Ces quelques centimètres représentent la limite géologique entre le Crétacé et le Tertiaire. Ils pourraient peut-être aussi un jour devenir le prétexte  à un jumelage entre ces deux villages, concrétisant un lien vieux de 650 000 siècles! Qui dit mieux?

Accueil

Pays Basque

Labourd